Think tanks : La Chaine Parlementaire en première ligne

21 janvier 2011

Par Jérôme Ripoull.

Plus nombreux et plus influents que lors de la campagne présidentielle de 2007, les think tanks français se développent rapidement. En 2012, rattrapant leur retard avec leurs confrères européens et surtout allemands, les  »majors »   amèneront immanquablement les grands candidats à se positionner sur leurs (pro)positions phares.

On connait  les think tanks proches d’une pensée économique, comme l’Institut Montaigne, d’autres liés  à un parti, comme la Fondation pour l’Innovation Politique née sous l’impulsion de l’UMP et qui s’en rapproche à nouveau, ou comme Terra Nova, présidé par Olivier Ferrand, proche du Parti Socialiste.

Il faut aussi relever  une dynamique d’émergence des « laboratoires d’idées »  lancés par les organisations professionnelles. Comfluence accompagne ainsi plusieurs fédérations dans cette démarche complexe mais très pertinente.

Il s’agit de créer de véritables réservoirs de réflexions qui agissent en phase avec les structures qui les initient et soient aussi indépendants (en particulier de par la qualité et la personnalité des experts qui les composent). Ce sont les conditions pour gagner en crédibilité et en objectivité dans le choix, les impacts et la formulation des propositions que la Fédération est ensuite libre de rendre publiques ou non.

L’objectif est bien de promouvoir des propositions qui servent les attentes des fédérations mais qui soient surtout élaborées pour être en phase avec les attentes de la Société. Bref, des propositions réalistes et utiles.

Côté média, LCI a déjà une émission intitulée « Think Tank », efficacement animée par Romain Hussenot, dont on regrette cependant qu’elle se soit limitée jusqu’à présent à un dialogue percutant mais parfois trop prévisible entre la pensée libérale de Charles Beigbeder (qui n’interviendra plus du fait de sa nomination à la Présidence de la candidature d’Annecy) et celle social-démocrate d’Olivier Ferrand.

La Chaîne parlementaire (LCP) a également perçu cette montée en puisssance des think tanks dans le cadre de la présidentielle. Dès le mois d’avril, une émission mensuelle animée par le journaliste de France Info, Olivier de Lagarde (qui intervient  sur le « 22h » de Public Sénat avec ses chroniques ) réunira les représentants des grands « laboratoires d’idées » français.  Un temps d’échange attendu entre les think tanks et les partis politiques.