zone d'activité

Comfluence et Ipsos publient le Baromètre 2012 des think tanks

9 mai 2012

L’étude Ipsos/Comfluence 2012  relève que la notoriété des think tanks français a été dopée par les grands rendez-vous politiques de cette année.

Le Baromètre Comfluence de Notoriété des think tanks français (réalisé par l’Institut IPSOS du 27 au 30 mars 2012 auprès de 1027 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus) enregistre un évolution remarquable. Ces structures de réflexions, dont la mission est d’enrichir et d’orienter le débat public, ont toutes vu leur notoriété progresser de manière notable depuis le sondage de novembre 2011.

Un Français sur deux

Vincent Lamkin et Jérôme Ripoull, fondateurs de la société de communication et d’influence Comfluence, soulignent que : « Terra Nova, le think tank proche du PS, est le plus connu des français, avec 36 % de notoriété (+8 par rapport à novembre 2011). Toutefois, l’Institut Montaigne, le talonne avec 35 % et une progression de 10 points par rapport au précédent sondage. Si on ne peut exclure que certains think tanks, portant le nom de personnages historiques, bénéficient d’un surcroit de notoriété, il est avéré que les 10 think tanks déjà testés en novembre dernier bénéficient tous d’un accroissement de leur notoriété » Désormais, 1 Français sur 2 connaît au moins un des think tanks cités dans le sondage.

Bipolarisation droite/gauche

Pour Jérôme Ripoull, cette progression d’ensemble est étroitement liée à la campagne électorale : « Avec le débat présidentiel, les thinks tanks et leurs propositions sont davantage audibles. On retrouve un phénomène de bipolarisation droite/gauche qui profite nettement aux deux leaders, l’Institut Montaigne et Terra Nova. Le premier, libéral, affiche des idées proches de celles de Nicolas Sarkozy, le deuxième ne se cache pas d’apporter ses propositions à François Hollande. Cette bipolarisation concentre l’attention des médias et des Français. En troisième position, l’Institut Diderot, un think tank non marqué politiquement, s’avère être une exception. De façon générale, la majorité de ces organismes a un ancrage idéologique, qu’il s’agisse de l’IFRAP, ultralibéral, ou encore de la Fondation Jean Jaurès qui se définit comme le lieu de la rénovation de la pensée socialiste ».

Terra Nova, une longueur d’avance pour l’e-reputation

Cette surmédiatisation des deux think tanks les plus connus est mise en évidence par Vincent Lamkin, co-président de COMFLUENCE : « Terra Nova et l’Institut Montaigne ont une stratégie de saturation du marché des idées et de présence dans les médias. L’analyse des retombées presse est claire. En nombre de citations dans des médias, les deux structures font jeu égal sur la presse écrite (225 en trois mois – janvier à mars 2012 ‐ pour Terra Nova et 221 pour Montaigne). C’est dans la stratégie d’e‐reputation que Terra Nova a une vraie longueur d’avance. Sur Internet, le think tank proche du PS engrange plus de 642 citations sur le premier trimestre 2012, alors que l’Institut Montaigne n’en recueille que 162. »

One Comment

  1. […] en avril dernier, la deuxième vague du sondage d’Ipsos pour Comfluence venait de confirmer que Terra Nova occupait la place du think tank le plus connu des français. Et […]