zone d'activité

Communiquer pour réindustrialiser

5 février 2013

Vincent Schramm, délégué général du Symop, Syndicat des machines et technologies de production, revient sur la vie médiatique du thème de la réindustrialisation. Cet entretien est le premier d’une série de témoignages et d’analyses des clients et partenaires de Comfluence.

Comfluence : Réindustrialisation, redressement productif…En 2012, on a beaucoup parlé de l’industrie et mis en avant votre secteur. Pensez-vous que cette tendance va perdurer en 2013 ?

Vincent Schramm : Le redressement productif est un sujet de fond pour notre industrie mais aussi, plus globalement, pour notre économie, voire notre société et son modèle. Il s’agit donc d’une problématique essentielle pour notre pays. Le déclin observé est structurel et nous sommes proches d’un seuil qui, s’il était franchi à la baisse, marquerait un point critique. En effet, cette évolution, si elle n’était pas contrecarrée, pourrait avoir des conséquences quasi irréversibles sur notre tissu industriel. La tendance négative qui s’inscrit sur plusieurs décennies doit donc être enrayée par des mesures fortes mais l’effort devra être poursuivi plusieurs années pour permettre un redressement durable de la performance de notre industrie.

Du fait de l’importance des enjeux et des moyens et plans à mettre en œuvre, l’industrie va donc continuer d’être au centre des préoccupations du gouvernement, des politiques et des médias.

L’outil de production et notamment les machines et technologies de production ayant été reconnues comme des éléments clés de la compétitivité coûts et hors coûts, nous sommes certains que notre secteur en particulier va continuer d’être l’objet de toutes les attentions en 2013 et, même au-delà, au fur et à mesure d’une prise de conscience plus globale.

Vous travaillez avec Comfluence depuis 5 ans…de l’opération Robotcaliser au lancement de la campagne Productivez ! en septembre dernier, que retenez-vous de cette collaboration ?

La collaboration avec Comfluence nous a fait prendre conscience de manière plus aigüe de la nécessité de communiquer pour faire passer un message. Aussi pertinent soit-il, ce dernier doit d’abord être structuré, mis en forme puis diffusé de manière appropriée et cadencée auprès des cibles qui peuvent avoir une influence sur la décision politique et économique.

Comfluence nous a, dans un premier temps, aidé à formaliser nos axes de communication au travers des actions Robotcaliser ou Productivez ! grâce à la conception des différents supports utilisés, que ce soit la plaquette, les présentations, les tribunes ou les communiqués de presse.

Ensuite, notre conseil nous a permis de bien cibler nos interlocuteurs et de positionner efficacement nos interventions, notamment en termes de calendrier, par rapport à l’actualité politique, économique ou événementielle.

Il ne suffit pas d’avoir un bon carnet d’adresses – ce qui est le cas – il faut aussi savoir l’utiliser à bon escient. L’expertise de Comfluence dans ce domaine nous a été précieuse ainsi que son accompagnement auprès des personnalités pour adapter le discours au contexte et aux attentes et profils des politiques et décisionnaires rencontrés.

Les résultats sont là. La robotisation est désormais reconnue comme un moyen incontournable de dynamisation de l’activité industrielle et d’amélioration des conditions de travail alors que, au départ de l’action, le retard français était mis en doute et la robotisation était synonyme de destruction d’emplois. Avec Productivez ! Nous empruntons le même chemin, déjà avec succès…

Quels vont être les temps forts pour le SYMOP en 2013 ?

L’action Robotcaliser a débouché sur le projet Robot Start PME qui va permettre à 250 PMI d’installer leur premier robot grâce à des aides publiques. Le démarrage du déploiement du dispositif devrait intervenir avant la fin du premier trimestre et ce devrait être l’occasion pour le Symop de communiquer de manière intense sur sa démarche Productivez ! plus globalement.

Cette action sera d’ailleurs le fil rouge des différents événements qui vont faire l’actualité de notre organisation en 2013. Après le lancement du dispositif Robot Start PME, nous devrions remettre les premiers labels Productivez ! avec un point d’orgue en fin d’année lors de la remise des prix du même nom.

Le salon Industrie, en avril, sera aussi l’occasion de faire parler de nos secteurs avec inauguration, visites et animations dont celle initiée par le Symop autour de la présence d’Eurocopter, fleuron de notre industrie aéronautique, dans un espace dédié lors de la manifestation.

Nous aurons l’honneur d’accueillir Michel Rollier, président dela Plateformede la filière automobile et ex-dirigeant du groupe Michelin, lors de notre assemblée générale du 23 mai. Celui-ci, dans l’axe de la réindustrialisation, nous parlera stratégie industrielle et modèle économique.

Enfin, notre collaboration avec Comfluence étant plus active que jamais, nous prévoyons d’ores et déjà, pour le second semestre, des annonces fortes ayant trait aux préconisations émises par le Symop en faveur de l’industrie française. Discrétion oblige, il est encore un peu tôt pour en parler… 

One Comment

  1. […] cette réalité inconnue des médias et du grand public, cela a été fait à travers le concept « Robotcaliser : robotiser pour ne pas délocaliser ». L’accueil des journalistes économiques puis de la presse généraliste écrite été […]