Comfluence parle d’une filière sans langue de bois

FIGAROVOX

C’est avec une note de tendance sur la filière Bois Forêt que Comfluence ouvre son trimestre 2019. Note de tendance ? Oui, un document court dans lequel, en tant qu’influenceurs, nous analysons et décryptons les mouvements à l’œuvre dans une filière, avec les opportunités que cela induit… et les risques.

Un véritable diagnostic sociétal où nous pointons des évolutions majeures, parmi lesquelles l’émergence évidente d’un courant favorable aux droits des végétaux - après ceux concernant les milieux naturels -, la montée de mouvements associatifs qui maillent le territoire et combattent une « gestion productiviste » de la forêt, au point de faire mettre genou à terre à l’Office National des Forêts sur la question des coupes rases. Avec, au final, une logique de sacralisation de la forêt qui gagne du terrain et dont les conséquences peuvent être lourdes pour toute la filière.

Cette note s’achève sur un scénario noir qui pourrait advenir en partie si l’ensemble des facteurs négatifs se conjuguaient et si la filière Bois Forêt tardait à y répondre. Elle vous intéresse ? N'hésitez pas à nous la demander, elle vous sera adressée par retour de mail.