Le Général Richard Lizurey assiste le gouvernement dans la crise

L’ancien patron de la gendarmerie nationale a été chargé par Matignon d'évaluer la gestion globale de la crise sanitaire et d’en assurer le « contrôle qualité ». Président du conseil scientifique du pôle intelligence économique de Comfluence depuis qu’il a fait ses adieux aux armes, ce grand serviteur de l’État est aussi un expert reconnu de la gestion de crise. 

Le général Richard Lizurey a fait ses adieux aux armes en octobre 2019 alors qu’il était le patron de la gendarmerie nationale. A la demande du 1erMinistre, ce grand serviteur de l’État vient de reprendre du service afin d’apporter son expertise dans la gestion de crise qui frappe le pays.

Celui qui a pris, en janvier dernier, la tête du conseil scientifique du pôle intelligence économique de Comfluence, piloté opérationnellement par Éric Delbecque, est connu pour son art de la gestion de crise.Rappelons qu’il a piloté l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes au printemps 2018 et qu’il était aussi sur le théâtre des opérations dans la gestion de crise lors de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse en 2001 ainsi qu’à Ouvéa en 1988 lors de la prise d’otages. 

À la demande du 1er Ministre, son rôle est d'assister les différentes cellules de crise mises en place au ministère de la Santé, au ministère de l'Intérieur, au ministère des Affaires étrangères. Il a d’ores et déjà pu se rendre sur les différents lieux stratégiques de gestion de crise : au centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales, au ministère de la Santé, au centre interministériel de crise à Matignon. Son rôle sera notamment de  s'assurer de la bonne articulation entre toutes les cellules nationales et les échelons locaux (agences régionales de santé, préfectures…) afin de permettre une amélioration continue des process. Dans ce cadre, il sera amené à rendre compte au Conseil de défense, présidé par le Chef de l’État.