Crise Covid : Comfluence ausculte la communication digitale des hôpitaux !

1 400 messages diffusés à la mi-mars par les 31 CHRU de France (hors AP-HP) lors du 1er confinement : ce pic historique de tweets a été mis en évidence dans l’étude réalisée par Comfluence.

Présentée le 11 mars dernier à Santexpo, notre travail met en évidence la capacité de mobilisation des directions de la communication. Intégrées aux cellules de crise des hôpitaux, elles ont imaginé et déployé des actions et outils innovants. Ces directions ont fait preuve d’une réactivité sans précédent et contribué à renforcer la communication interne et externe des hôpitaux. Elles ont également développé sur les réseaux sociaux un volet sociétal inédit pour soutenir les personnels, combattre les fake-news, informer les Français, diffuser des messages de prévention à une échelle record…

Dans ce contexte, tous les établissements hospitaliers ayant des comptes sur Facebook, Twitter et Linkedin, ont vu leur nombre d’abonnés progresser significativement ; certains parvenant même à le tripler, bâtissant ainsi des communautés tout à fait différentes de celle s’intéressant « simplement » à l’activité de l’hôpital lui-même.

Pour Comfluence, cette crise ne constitue pas une simple parenthèse dans la communication des hôpitaux. Jérôme Ripoull, co-fondateur de Comfluence décrypte un mouvement de fond : "Il y aura un avant et un après crise sanitaire. Les directions de la communication ont été placées au centre de la stratégie hospitalière et se sont révélées, par l’intermédiaire de leur stratégie social media, comme des tiers de confiance indispensables d’un système de santé complément bouleversé et surabondance d’informations contradictoires. Elles ont toutes les raisons de le rester et de redéfinir un positionnement plus ambitieux qui bénéficient à tous : l’établissement, ses dirigeants, ses personnels."

En effet, " les hôpitaux ont pu mesurer la force d’attractivité, d’information et de mobilisation que les réseaux sociaux permettent. Avec des moyens pourtant très hétérogènes, la nécessité d’une présence assidue et d’une adaptation d’une ligne éditoriale devant désormais s’adresser à tous (personnels, patients, élus, citoyens …), les réseaux sociaux vont être le fer lance de la communication et de l’influence des hôpitaux dans les années à venir et le vecteur de création de marques fortes. Mais, il faut de vrais savoir-faire qui ne sont pas toujours internalisés. C’est la raison pour laquelle nous avons développé des approches digitales adaptées aux établissements de santé."