Télétravail + empathie = télépathie !

Télétravail… Le mot a envahi nos entreprises, nos esprits, notre quotidien. Décideurs et leaders d’opinion n’ont pas fini de ratiociner sur le sens et les conséquences de cette nouvelle forme de vie professionnelle qui s’est imposée à nous. 

En même temps que se posaient des questions légitimes sur la motivation de chacun dans un tel contexte ou sur les bonnes manières de conserver une dynamique collective… Nous avons eu aussi à répondre aux attentes de nos clients en adaptant nos relations.

Tous, dans nos métiers à tout le moins, nous sommes, plus ou moins, en télétravail, hors de nos bureaux, éloignés de nos équipes et de nos collègues.

Avec nos clients, nous maintenons les liens d’une collaboration active (vivent Teams, Zoom, StarLeaf, Blue jeans... !) et les conditions d’une créativité renouvelée pour faire face à des besoins inédits.

Ensemble, nous avons appris à donner le meilleur de nous-même dans ce drôle de contexte, espérant évidemment pouvoir faire à nouveau société et nous retrouver autour d’une table : de réunion ou de restaurant ! De celles qui apportent chaleur, meilleure compréhension des signes non verbaux, échanges directs et incarnés.

Mais quelle expérience au final ! Elle a révélé nos capacités d’adaptation. Elle nous rassure sur la place indispensable de la communication dans notre société. Elle nous fait vivre une relation nouvelle, sans doute encore plus partenariale qu’elle ne l’était puisque nos vies privées et professionnelles se mêlent par la force des choses.

Nous avons appris à galérer ensemble en quelque sorte. Cette empathie dans le télétravail a peut-être fini par produire une forme de télépathie !

Par Jérôme RIPOULL & Vincent LAMKIN, Directeurs associés et co-fondateurs de Comfluence