Campagne 1

Les dirigeants sont les premiers ambassadeurs d’une entreprise. Ils l’incarnent et l’engagent. Comment imaginer que les stratégies social media, dont on sait l’impact et le poids croissant dans les dispositifs de communication, les laissent en dehors du jeu ? C’est un véritable mouvement de fond qui est enclenché et qui contraint désormais même les plus réticents à passer le cap de cette influen ce augmentée, au carrefour de tous les publics : collaborateurs, partenaires et clients, leaders d’opinion et partis prenantes…
À travers notre méthodologie, nous avons souhaité proposer un modèle d’éditorialisation et d’organisation permettant de lever les freins qui bloquent la mise place d’une telle démarche, et ainsi structurer une stratégie social media visant à développer conjointement l’audience du dirigeant, la réputation de l’entreprise et son attractivité.
Contact

Pourquoi un dirigeant ne peut-il plus s’affranchir d’investir les réseaux sociaux ?

Les collaborateurs veulent un patron connecté !
78% des employés préfèrent travailler pour une entreprise dont la direction est active sur les médias sociaux et 93 % considèrent qu’un CEO qui communique sur les réseaux sociaux est important pour décider de rester dans leur entreprise.
La présence du dirigeant sur les réseaux a un impact sur la marque employeur !
Être un patron connecté est un véritable avantage compétitif dans la guerre des talents.¾ des futurs collaborateurs enquêtent sur la réputation numérique d’un PDG lorsqu’ils envisagent de rejoindre une entreprise. C’est un critère clé de considération.
Le grand public ne laisse plus le choix, il exige des patrons ambassadeurs.
71 % des internautes français pensent qu’un CEO doit avoir un compte Twitter. La moitié lit, like, et reprend des contenus de hauts dirigeants. Pour 67% d’entre eux, cela a même influencé leur décision d’achat du simple fait qu’ils considèrent un patron connecté plus humain, accessible, honnête, visionnaire et même compétent !
Les réseaux sociaux confortent la confiance entre les décideurs/investisseurs et le dirigeant.
Les réseaux sociaux sont créateurs de valeur pour l’entreprise et efficaces pour maintenir un lien de confiance entre le dirigeant et ses cibles business. 74 % des lecteurs des médias financiers ont davantage confiance en un dirigeant qui utilise les réseaux sociaux. 35% de la valeur boursière d’une entreprise est directement liée à sa réputation et 45 % de la réputation de l’entreprise dépend de la réputation du CEO.
En résumé :
Être un dirigeant actif sur les réseaux, c’est être leader d’une dynamique au cœur et au service de la réputation de l’entreprise. La crise que nous venons de subir a renforcé ce phénomène et nécessite la mise en place d’une véritable stratégie autour de cette démarche, seule garante du maintien de sa cohérence avec l’ensemble des pans de l’activité de l’entreprise et, à terme, de son efficacité auprès des parties-prenantes de celle-ci.

Comment construire sa stratégie éditoriale et s’organiser pour la déployer ?

Écouter les publics, s’inspirer des champions, s’engager à son tour.
Les attentes des publics sont orientées vers la dimension pédagogique des prises de parole : clarification des positions, valorisation des métiers et des collaborateurs, échanges directs avec eux…Notre dernier benchmark a toutefois démontré que l’exercice est loin d’être aussi évident. Les « meilleurs » dans cet exercice ont tous un trait commun : l’incarnation, l’affirmation et la matérialisation par la preuve d’un combat, comme miroir de la raison d’être de l’entreprise.
Les publics n’accordent que peu de crédit et d’attention à un discours lisse, uniquement pédagogique. C’est l’ensemble des aspérités d’une figure singulière et pourtant universelle qui créeront le lien avec les publics : celle d’un individu qui incarne un combat pour lui-même et au service des autres.
Un combat, comme le miroir de la mission de l’entreprise. Un miroir comme un des piliers d’une stratégie éditoriale plus large, structurée et cohérente, transformant progressivement le dirigeant en « héros du quotidien », tentant de se montrer exemplaire dans son engagement, s’évertuant à progresser tous les jours et surtout s’attachant à montrer une voie.
L’exercice est complexe. Le bon ton, les formats les plus pertinents, forment ensemble un véritable processus qui nécessite une attention quotidienne. Le leader se découvre progressivement, avec son style et ses faiblesses assumées, véhicule et converse autour d’un système de valeurs cohérent pour susciter à la fois identification et autorité chez sa communauté, sympathie du grand public et respect de la part de la concurrence.
Un socle de discours pour bâtir une stratégie équilibrée entre ce que l’on est et qui nous représentons.
Notre méthode s’inspire de la manière dont les médias « s’approprient » des individus, au départ inconnus, pour progressivement leur incorporer un système de valeur héroïque.
À partir de ces ressorts, en impulsant de la créativité, et en exploitant de manière très pragmatique l’ensemble des formats disponibles sur les réseaux sociaux, il devient alors envisageable de servir à la fois l’image et l’influence du dirigeant et celle de l’organisation qu’il incarne.

Un projet à nous soumettre ?

Contactez-nous
Contactez-nous